Débardage à cheval: méthode à l’ancienne au goût du jour

Au lieu-dit « Grèves de Clendy », c’est un cheval, Alaska, qui est en charge de débarder 80m3 de bois de frênes. Ces arbres, atteints de chalarose, ont dû être abattus pour des raisons de sécurité. Soutenue et financée par l’agenda 21, cette méthode a pour avantage de préserver le terrain.
Freddy, en compagnie de sa montoise Alaska, sont présents tous les vendredis, jusqu’à mi-mars, aux « Grèves de Clendy ». Le public est bienvenu pour voir un vrai travail d’équipe.
Retrouvez « Info Région » chaque soir à 19h00

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s